Projet de Tri génération solaire

janvier 2014

philippe kuzdzal Philippe KUZDZAL – Gérant de HTA et Responsable Travaux – ALTO Ingénierie

La société HTA PRODUCTION et ALTO Ingénierie conçoivent, construisent et réalisent dans les Monts du Lyonnais une station de production solaire de plus de 150 kW, première étape d’un projet plus ambitieux : « La tri-génération solaire intégrée au bâti ».

Cette station solaire, composée d’un capteur à concentration issu de la technologie des capteurs de Fresnel, produira de la chaleur en hiver dans un premier temps. Grace aux températures élevées provenant du capteur, le second enjeu est de mettre au point un dispositif de stockage original qui alimentera un groupe froid à absorption et un dispositif de production d’électricité fonctionnant selon un cycle thermodynamique O.R.C (Organic Rankin Cycle).

L’objectif de cette réalisation est de valider l’innovation intégrée au capteur démonstrateur de 190 m² environ qui le rend indépendant de son orientation par rapport au Sud, sans conséquence sur les performances de production annuelle. Cette propriété essentielle, résout le point faible des capteurs à concentration et des capteurs classiques qui peuvent y être associés, sous nos latitudes, ouvrant des perspectives importantes sur le marché de la rénovation immobilière, des micro-réseaux de chaleur, de l’industrie agro-alimentaire…

Philippe, tu es à l’origine de cette innovation, tu commences à réaliser la première étape d’un projet plus complet. Peux-tu nous en dire un peu plus ?

Mon idée est de valoriser l’énergie solaire en la distribuant directement sous différentes formes aux consommateurs de proximité. Ainsi les pertes en lignes sont très limitées. L’énergie thermique devient le vecteur approprié car il a la possibilité d’être stocké et donc distribuable à la demande.

Les besoins terminaux d’un édifice non industriel sont essentiellement thermiques (chauffage et rafraichissement), par rapport aux besoins électriques qui sont relativement limités. Or l’esprit actuel du solaire sous nos latitudes est très clairement influencé par la diffusion de la technologie photovoltaïque qui est devenu un produit spéculatif générant de l’énergie avec un rendement global annuel de 15% environ ; celle-ci ne répond pas à la problématique des besoins énergétiques des édifices.

Paradoxalement cette technologie génère des contraintes industrielles nationales du fait de la production aléatoire non stockable sur des réseaux considérés comme infinis jusqu’alors (avec pour conséquence une saturation des réseaux de transports électriques, la nécessité de doubler les sites de production pour assurer un relais en cas de carence de production, stockage, ...).

L'objectif de notre solution est de compenser le plus possible  les besoins en énergies d’origine fossile ou électrique consommées par les  édifices, à confort équivalent, et de limiter les appels de puissance électrique onéreux dus aux systèmes de production d’eau glacée (climatisation/rafraichissement.) ; ces appels de puissances impactant l’investissement à la construction (Poste de transformation / TGBT / Ticket de raccordement) et générant un surcoût à l’exploitation (Puissances Electriques souscrites).

Enfin en cas de surpuissance thermique estivale, notre dispositif évacue l’énergie excessive par une production électrique issue d’un cycle ORC (dispositif en cours de test).  L’efficacité de notre solution est de l’ordre de 75% pour les procédés thermiques, et nous visons les 15% environ pour la production électrique.

Ainsi notre solution offre des performances très largement supérieures aux 15% des dispositifs photovoltaïques dont les 85% sont perdus fautes d’être valorisables (les technologies dites thermo-photovoltaïques ayant un spectre de marché très étroit). Nous espérons ainsi apporter une petite partie de réponse à la problématique plus globale de l’énergie.

Le capteur solaire mis au point pourra être commercialisé seul car Il permet de produire de l’énergie thermique solaire à des niveaux de températures que les capteurs classiques ne peuvent atteindre, ouvrant la voie, dans ces conditions, à des applications industrielles ».

Peux-tu nous présenter HTA Production ?

HTA Production est une société innovante que j’ai fondée en 2007 pour commercialiser son futur produit, et grâce à l’appui d’ALTO Ingénierie pour qui je travaille également, elle cible le marché des collectivités, de l’habitat collectif ou de bureaux.

Cette première opération a été rendue possible grâce au soutien actif de la Communauté de Communes Chamousset en Lyonnais et de sa pépinière d’entreprises innovantes AXONE, de la région Rhône–Alpes, et du département du Rhône. Egalement une convention de collaboration avec l’IFP Energies Nouvelles enrichi le périmètre des études  d’HTA Production.

 

 

jean-pierre mouillot Jean-Pierre MOUILLOT, PDG d'ALTO Ingénierie

ALTO Ingénierie est à la fois partenaire et employeur de Philippe.

Philippe avait, comme tout inventeur, besoin d'un peu de ressources alimentaires sur le long chemin qui sépare l'invention (forcément géniale !) et sa commercialisation.
ALTO Ingénierie avait besoin de ressources humaines pour le Pôle Chantier : cela tombait bien !

Cette assistance réciproque prévue initialement pour 3 mois dure maintenant depuis près de 3 ans : chacun semble y trouver son compte et de plus ce n'est que début 2014 que le projet va enfin se matérialiser...

 

Joomla SEF URLs by Artio
Joomla25 Appliance - Powered by TurnKey Linux