ALTO Ingénierie fête sa majorité !

vendredi, 01 octobre 2010

ALTO Ingénierie fête sa majorité

ALTO Ingénierie : 18 ans depuis la création.

Le 1er octobre 1991, ALTO Ingénierie débutait son activité. Bruno Pradet - ingénieur et danseur - et Isabelle m'accompagnaient. Bruno a, depuis, choisi la danse, quant à Isabelle, elle poursuit l’aventure.
Associés et administrateurs, Serge Lacoste créait parallèlement KHEPHREN Ingénierie alors que Jean-Luc Isnardi créait Site Alpha. E.Blamont, L.Durand, J.Lachaud et D.Onde participaient à la création.

"ALTO Ingénierie", le nom vient, réellement, de :

  • ALTO, instrument de musique : parce que les Opéras de Bastille et de Lyon sont les chantiers qui m'ont donné l’expérience des grands chantiers de bâtiments publics et culturels, et sont à l’origine de la création d’ALTO Ingénierie;

  • ALTO, vent d’Auvergne : parce que l’aéraulique et l’énergie sont au cœur des métiers d’ALTO Ingénierie;

  • AALTO Alvar, architecte : parce que nous aimons l’architecture et que la création de bâtiments performants est notre raison d’être. Alvar AALTO est un des précurseurs de l’architecture bioclimatique.

18 ans plus tard, ALTO est composé de 48 collaborateurs répartis entre Bussy-St-Martin, Lyon et Bordeaux, s’est installé dans ALTO’Sphère, siège social à l’image de ses convictions, a créé ALTO²- une association à but non lucratif, s’implique dans les projets à vocation humanitaire tel que Blue Energy et participe à l’ICEB.

 

18 ans c’est l’âge :

  • de la majorité : nous travaillons à renforcer notre autonomie pour rester une structure indépendante dans laquelle l’identité de chaque collaborateur est aussi importante que celle de la société;

  • des coups de gueule : ras le bol des étiquettes, sigles et labels qui masquent le fond et font croire que l’affichage d’un Cref – 50,12..% calculé avec un outil réglementaire indigent est une preuve de conception intelligente d’un bâtiment performant

  • des espérances : il y a 10 ans, on en parlait, aujourd’hui on est dedans : la prise en compte, réelle, des enjeux environnementaux semble enfin devenir une préoccupation quotidienne.

Il faut aller plus vite, plus concrètement, plus loin
dans les mesures et dans le monde !