1ère pierre de la médiathèque de Bourg-la-Reine

samedi, 06 avril 2013

Elle ouvrira dans un an, au printemps 2014, à l’angle du boulevard Carnot et de la rue Le Bouvier : le chantier de la future médiathèque de Bourg-la-Reine a démarré à l’automne. Au tour de la première pierre d'être officiellement posée !

ALTO Ingénierie intervient en tant que Maitre d'Oeuvre des equipements Techniques et Qualité Environnementale sur ce projet à Objectif 0 Energie.

Plus d'infos sur le projet : CLIQUEZ ICI 

Lire l'article Logo Leparisiendu 6 avril 2013

 

 

Le parvis et ses abords

Le projet propose d’élargir le traitement du parvis de la médiathèque à l’aménagement de l’ensemble des abords de la parcelle : parvis, trottoirs et une partie de la voirie (rue le Bouvier).

 

Le jardin de la médiathèque

Le hall d’entrée, le secteur « périodiques » jusqu’aux gradins de l’espace jeunesse et le jardin avec le noyer composent un seul grand espace. La continuité des parcours entre intérieur et extérieur ainsi que la continuité des éléments du mobilier - les grands bancs - permettent d’élargir l’espace intérieur vers le jardin et, vice-versa, de laisser pénétrer le jardin à l’intérieur de la médiathèque. Au coeur de la médiathèque, l’espace construit, l’arbre et son jardin composent un seul paysage dont le fonctionnement est comparable à celui des anciens cloîtres organisés autour d’un jardin central.

 

Les abords plantés de la médiathèque

Les espaces plantés aux abords de la médiathèque, le trottoir de la rue le Bouvier, l’accès du personnel et l’accès secondaire depuis le boulevard Carnot sont des espaces de transition. Les aménagements proposés visent à raccorder les échelles entre elles en les valorisant : du boulevard au jardin, du parvis au trottoir, etc.

 

Autour de la médiathèque : matériaux et plantations

Le sol, entre pierre et asphalte. Le sol du parvis et des trottoirs environnants est traité dans la continuité. Le projet propose la mise en oeuvre d’un asphalte clouté avec des pierres blanches. Les plantations choisies sont simples : des massifs arbustifs, des couvre-sol et des arbres à haute tige plantés en bosquets (15 unités). Le choix des essences permettra de créer des effets saisonniers riches et diversifiés.

 

Au coeur de la médiathèque, le jardin du noyer : matériaux et plantations

Le jardin du noyer est un espace intime situé au coeur de la future médiathèque ; les plantations et les matériaux proposés sont simples et chaleureux. Tous les aménagements proposés respectent le sol naturel en réduisant au maximum les interventions autour de l’arbre. Un patrimoine végétal durable Le sol Le projet proposé a été étudié dans le respect du principe de profil naturel continu : les espaces plantés sont réalisés de préférence d’un seul tenant et sur une profondeur de terre végétale similaire aux épaisseurs observées dans la nature. Ce principe permet de simplifier la gestion des espaces plantés et d’assurer un support idéal pour la plantation.

 

La plante

Le projet a été conçu dans le souci d’un entretien facile et économique et dans l‘objectif de favoriser la biodiversité : choix des essences adaptées au sol, au climat et mise en place d’une palette végétale riche et diversifiée. L’utilisation de jeunes plantes sera privilégiée : adaptation plus facile au terrain et aux conditions climatiques, croissance plus rapide, autonomie hydrique rapidement atteinte et moindre sensibilité aux maladies.